Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Rechercher
FACULTÉ DE MÉDECINE
PIERRE ET MARIE CURIE

Moyens et Méthode, étape 3 et 4

2-2 Les étapes pas à pas de l’ARC :

   2-2.3) Etape 3 : Proposition d’hypothèses

 

L’objectif de cette étape est de générer les hypothèses en analysant les données, en les groupant et de réactiver les connaissances antérieures en vue de constituer la base du raisonnement. La mobilisation contextualisée des acquis est une des caractéristiques de la qualité du raisonnement clinique.

Les interviewers compléteront les données initiales en interrogeant le dispensateur de données. Toutes les informations supplémentaires seront justifiées. Le moniteur réactive les connaissances antérieures en demandant à l’étudiant d’exposer à haute voix son raisonnement, d’analyser les résultats disponibles, d’envisager d’autres explications au vue de la sémiologie ou des données cliniques, voire de se corriger si l’explication avancée est une impasse. De plus le moniteur demande de justifier les questions en quête de données complémentaires, de dire en quoi que cette donnée supplémentaire permettra d’avancer dans le raisonnement clinique. Si l’on s’en rapporte au raisonnement de l’expert, les données recherchées au cours du temps sont de plus en plus ciblées, elles concourent au diagnostic positif ou à la réfutation des hypothèses précoces. Le moniteur guide le processus, intervient si le groupe ne progresse plus, invite à confronter les données disponibles aux hypothèses proposées, voire suscite la possibilité de réfléchir à une hypothèse oubliée.

Les hypothèses peuvent être formulées sous forme de syndrome (ovaires polykystiques) , d’entité pathologique (diabète) ou anatomique (fracture du col du fémur), de problème psycho-sociaux ( maltraitance à enfant).

 

Etape 3 de la séance d'ARC

 

 

 

   Lire la Vidéo n°3

 

 

 

 

Tableau 5 

   2-2.4) Etape 4 : Réévaluation des hypothèses, synthèse

 

Les interviewers et le secrétaire font la synthèse des données disponibles et réévaluent la pertinence des hypothèses en fonctions de l’ensemble des données collectées. A ce stade une hiérarchie probabiliste peut-être établie quant aux hypothèses. Cette étape requiert parfois le recours à la quête de données qui auraient été oubliées lors des étapes précédentes. Ce travail en boucle est nécessaire pour retenir ou non les hypothèses ou en générer d’autres.

 

Etape 4 d'une séance d'ARC

 

 

 

   Lire la Vidéo n°4

 

 

 

 

Le moniteur réactive les connaissances antérieures en invitant les étudiants à justifier leur raisonnement depuis le groupement des données initiales, des modèles physiopathologiques à l’origine des pathologies retenues.

 

Etape 4.2 de la séance d'ARC

 

 

 

   Lire la Vidéo n°4.2

 

 

 

 

 

Logo UPMC  

      Docteur Philippe Cornet - Département de médecine générale

 

 

Guy Richart - 02/02/16

Traductions :