Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Rechercher
FACULTÉ DE MÉDECINE
PIERRE ET MARIE CURIE

Publications

13. Interruptions volontaires de grossesse et violences : étude qualitative auprès de Médecins généralistes d'Île de France.

Mélanie Pelizzari, Gilles Lazimi, Gladys Ibanez.

ERES Cliniques méditerranéennes 2013/2 - N° 88. pages 69 à 78.  ISSN 0762 - 7491

Article disponible en ligne en cliquant ici.

 

  

12. Sciences et santé (Le magazine de l'INSERM) N°8 mai-juin 2012.

Universités : la médecine générale pousse la porte.

Portrait de Gladys IBANEZ à lire page 45.

http://www.inserm.fr/content/download/57894/381435/version/1/file/SSN8.pdf

  

11. Psychotraumatologie et médecine générale. Automutilations, grande toxicomanie, syndrome de Münchhausen, pathologies conversives... : à la recherche du « trauma perdu »

Médecine. Volume 7, Numéro 6, 281-5, Juin 2011, Vie professionnelle

Auteur(s) : Bernard Ruiz

Résumé : À partir de 3 cas cliniques où la conduite du patient semble totalement incompréhensible et insensée pour le MG, nous proposons, au travers d’une lecture non exhaustive de la littérature concernant la psychotraumatologie et la neuropsychanalyse, une stratégie de prise en charge de ces patients, qui sera le plus souvent pluridisciplinaire. Les découvertes des 20 dernières années dans le domaine des neurosciences sur la mémoire active et la mémoire traumatique, la plasticité cérébrale, le phénomène du frayage neuronal, le processus du refoulement, l’implication des structures encéphaliques supérieures dans les rêves, valident en partie et remettent en lumière certaines des théories de la métapsychologie freudienne. Il s’agit bien entendu d’une source de débats d’experts sans fin, mais là n’est pas notre propos, qui est celui des implications pratiques que ces deux disciplines nouvelles apportent à la médécine générale.

http://www.jle.com/fr/revues/medecine/med/e-docs/00/04/6A/83/resume.phtml

  

10. 5e congrès de la médecine générale France 2011 « Dynamiques, représentations et réalités »

Médecine. Volume 7, Numéro 4, 147-9, Avril 2011, Editorial
Auteur(s) : Isabelle de Beco, Patrick Imbert , Présidente du Congrès .

http://www.jle.com/e-docs/00/04/65/EA/vers_alt/VersionPDF.pdf

 

9. Fatigue et arrêt de travail

Médecine. Volume 7, Numéro 4, 167-8, Avril 2011, Stratégies
Auteur(s) : Jean Lafortune, Christian Ghasarossian

Résumé : La prescription d'un arrêt de travail à un patient se plaignant de fatigue peut avoir un intérêt diagnostique et thérapeutique. Elle fait partie intégrante de l'arsenal thérapeutique et doit être évaluée selon le rapport bénéfice/risque.
http://www.jle.com/fr/print/e-docs/00/04/65/EF/resume.phtml

 

8. Fatigue et cancer

Médecine. Volume 7, Numéro 4, 165-6, Avril 2011, Stratégies

Auteur(s) : Christian Ghasarossian, Jean Lafortune

Résumé : La fatigue est très fréquente, de causes multiples, chez les patients ayant une pathologie tumorale, même en l'absence de plainte.

http://www.jle.com/fr/print/e-docs/00/04/65/EE/resume.phtml

  
7 . Inégalités sociales de prise en charge des patients diabétiques : enquête qualitative auprès de médecins généralistes

Auteur(s) : Harrar E, Lazimi G

La Revue du Praticien  Mardi 05 Avril 2011

http://www.larevuedupraticien.fr/index.php/recherche-en-medecine-generale/2074-inegalites-sociales-de-prise-en-charge-des-patients-diabetiques-enquete-qualitative-aupres-de-medecins-generalistes

 

6 . Le patient fatigué. Le patient vu par le médecin généraliste ;

Auteur(s) : Ghasarosian C.,  Lafortune J

Résumé : Probablement le moins spécifique des symptômes en médecine, la fatigue met à rude épreuve les malades et leurs médecins si elle est isolée. Dans ce domaine, la démarche généraliste puis la démarche interniste, si nécessaire, se succèdent logiquement : la quête étiologique est prioritaire, puisqu'il n'existe pas de traitement efficace anti-fatigue. L'asthénie est retrouvée dans un grand nombre de pathologies, sans être forcément la plainte originelle. Chaque fois qu'un patient se plaint de fatigue, il faudra donc évaluer la réalité, l'importance, les répercussions et l'origine de cette fatigue, en restant conscient du peu de données probantes dans ce domaine.

Médecine. Volume 11, Numéro 3, 111-4, Mars 2011, Stratégies

http://www.john-libbey-eurotext.fr/fr/revues/medecine/med/e-docs/00/04/64/6C/resume.phtml

   

5 . Parler d'alcool avec son patient en médecine générale Simple ou gênant ?

Auteur(s) : Groppi M., Geiger S., Lafortune J.

Résumé : Contexte : La prise en charge des troubles liés à la consommation de l'alcool ne peut être que globale et pluridisciplinaire, alliant médical, psychologique et social. Elle relève des soins primaires. Objectif : analyser la perception des généralistes lorsqu'ils abordent le facteur de risque « alcool » et la manière dont ils prennent en charge ce problème, leurs difficultés et les obstacles rencontrés. Méthode : Étude qualitative auprès de 85 médecins généralistes français exerçant en libéral. Résultats : 70 % des généralistes interrogés ne se sentent pas gênés pour parler d'alcool avec leurs patients (lorsqu'il existe une gêne, elle n'est pas liée à l'âge, au sexe ou à l'existence d'une formation ou non). 93 % pratiquent la prévention et l'information pour les problèmes d'alcool et 88 % le dépistage \; 50 % demandent un bilan sanguin, 55 % prennent en charge eux-mêmes les mésusages d'alcool plutôt que de les orienter vers un confrère. Les difficultés ressenties sont le manque de compliance des patients (64 %), le taux élevé de rechutes (60 %), le manque de rémunération par rapport au temps passé (48 %), puis les délais trop longs des structures adaptées et le manque de référents hospitaliers en alcoologie. Discussion : L'alcool n'apparaît pas en soi comme un facteur de rupture de confiance entre le patient et son médecin généraliste. Les difficultés et obstacles rencontrés sont liés à la chronicité de la pathologie. À cette complexité s'ajoutent les difficultés d'une prise en charge nécessitant temps et écoute. Conclusion : Les généralistes considèrent de leur devoir d'effectuer le dépistage et la prise en charge des patients en souffrance avec l'alcool. Ils sont les médecins de premiers recours dans la prise en charge globale des problèmes liés à l'alcool.

Médecine. Volume 11, Numéro 2, 83-6, Février 2011, Vie professionnelle .

http://www.john-libbey-eurotext.fr/fr/revues/medecine/med/e-docs/00/04/62/83/resume.phtml

 

4 . Deuil traumatique et risque de morts en série. Le syndrome du « deuxième de cordée »

Auteur : Ruiz B.

Résumé : À partir de trois cas cliniques d'affections mortelles ou gravissimes à la suite d'un deuil, observés dans une pratique de médecine générale urbaine, nous proposons une synthèse ciblée des travaux publiés dans ce domaine. En dehors du suicide et de l'accident, comment peut-on « mourir de chagrin » ? Le généraliste peut-il reconnaître et enrayer ce processus délétère ?

Revue : Médecine. Volume 6, Numéro 8, 375-81, Octobre 2010, Vie professionnelle

http://www.jle.com/fr/revues/medecine/med/e-docs/00/04/5E/EC/resume.phtml

 

3 La plainte « fatigue » et son traitement

Auteurs : Moudden  N., Lejeunne C., Gourarier L., Lafortune J.

Objectif : Analyser les représentations des patients sur l’analogie entre fatigue et douleur et leurs attentes quant au traitement symptomatique de la fatigue.

Revue : Médecine Volume n° 6, Numéro 4, Avril 2010

http://www.jle.com/fr/revues/medecine/med/e-docs/00/04/57/8D/resume.md?type=text.html

 

2. Recommandations et rayonnements ionisants

publié dans La revue : Pratiques et Organisation des Soins 2010 n°3

L'objectif était de réaliser une synthèse des recommandations de bonne prescription des examens irradiants.

Synthèse des recommandations sur la prescription d'examens irradiants et la prise en charge des patients exposés aux rayonnements ionisants d'origine professionnelle

Auteurs : Ibanez G, Lafortune J, Martinez L.

Article téléchargeable à l’adresse :

http://www.ameli.fr/fileadmin/user_upload/documents/POS1003_Recommandations_et_rayonnements_ionisants_01.pdf

 

1. M.Denantes, M. Chevillard, JF. Renard, P. Flores. Accès aux soins et inégalités sociales de santé en Médecine Générale. Exercer 2009 ;85 :22-6

Résumé : L’exercice de premier recours confronte le médecin de plus en plus fréquemment aux inégalités sociales de santé et d’accès aux soins. La vocation du système de soins est de protéger chaque assuré, y compris les plus fragiles. Cet accueil de tous est en voie de dégradation et les médecins généralistes en sont les premiers témoins. Les études issues d’organismes officiels confirment ce constat avec ses conséquences sur la cohésion sociale et la santé publique. Difficultés d’accès aux assurances complémentaires, forfaits et franchises, dépassements d’honoraires, tracasseries avec le tiers payant sont des obstacles majeurs à l’accès aux soins pour les plus démunis. Les solutions proposées par les pouvoirs publics suivent des logiques contradictoires donc peu lisibles et peu efficaces. Si nous voulons continuer à exercer ce métier en cohérence avec la déontologie médicale, si nous voulons soutenir un système de santé considéré par l’OMS en 2000 comme « le plus performant en termes de dispensation et d’organisation des soins de santé », nous devons réagir et veiller à ce que les décisions politiques préservent l’accessibilité au système de soins. Plus largement, l’enseignement universitaire de médecine générale devrait intégrer les données relatives aux inégalités sociales de santé et préparer les futurs généralistes à appréhender ce qui apparaît actuellement comme un grand défi du XXIe siècle.

Article publié dans la revue exercer et téléchargeable intégralement en cliquant ici (221 KB)

 

Guy Richart - 02/02/16

Traductions :

    Egalement dans la rubrique